Cours virtuel sur le pop art

L’UQAM collabore à un nouveau MOOC offert par le Centre Pompidou.

22 Novembre 2019 à 11H18

L'affiche du film IXE.13 montre l'influence du pop art sur l'art graphique québécois. Image extraite du MOOC Pop Art. Collection Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Un des grands mouvements artistiques du 20e siècle, le pop art s’est profondément nourri de la société de consommation, mêlant design, publicité et objets du quotidien à ses œuvres dont l’influence se fait toujours sentir aujourd’hui. C’est à ce courant artistique qu’est consacré le nouveau MOOC (Massive Open Online Course ou «cours en ligne accessible au plus grand nombre») de l’École du Centre Pompidou. Produit en collaboration avec l’UQAM, le cours a été sélectionné par le journal Le Monde parmi cinq MOOC à suivre cet automne. 

En ligne depuis octobre dernier, le MOOC Pop Art propose des segments sur la naissance et l’explosion du pop art, des exercices (le premier consiste à réaliser son autoportrait à la manière d’Andy Warhol, en partant d’un selfie passé à travers un filtre fourni sur la plateforme du cours) et des quiz pour tester ses connaissances. La séquence 3, La constellation Pop, met en vedette le professeur émérite de l’École de design Marc H. Choko, qui anime une section consacrée à l’influence du pop art sur le design graphique et, plus particulièrement, sur l’affiche au Québec, des années 1950 à nos jours.

L’influence du pop art va décoincer l’art publicitaire plutôt conservateur qu’on trouve au Québec jusqu’au début des années 1960. Des éléments pop apparaissent dans la composition de couvertures de magazines ou de dépliants publicitaires comme ceux signés par Henry Eveleigh, qui a été le premier directeur de ce qui deviendra le programme de design graphique de l’UQAM, en 1969. On en voit également dans des affiches comme celle des Jeux olympiques de Montréal de 1976, du film IXE.13 ou même, dans les années 1970, de programmes gouvernementaux sur l’environnement. Des affiches esthétiquement audacieuses qui, selon Marc Choko, passeraient difficilement aujourd’hui.

Le MOOC donne ainsi l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les nombreuses œuvres (dont celles du Centre Pompidou) illustrant les différents segments du cours, en plus de mieux comprendre la démarche des artistes qui adoptent le pop art ainsi que le contexte dans lequel ce mouvement apparaît et s’épanouit.

C’est la troisième fois que l’UQAM, par l’entremise du Centre de recherche Figura sur le texte et l'imaginaire et de sa chargée de partenariats, la directrice du Département d'études littéraires Véronique Cnockaert, collabore à la réalisation d’un MOOC du Centre Pompidou. Le cours de l’année dernière, L’art moderne et contemporain en 4 temps, était consacré à la façon dont les artistes s’emparent de la thématique du temps. En 2017, L’art moderne et contemporain en 5 gestes s’intéressait à la démarche de création.

La séquence 3 du MOOC Pop Art a été produite en collaboration avec le Service de l’audiovisuel de l’UQAM. Le MOOC sera offert jusqu’au 12 janvier 2020, mais la période d’inscription se termine le 31 décembre 2019. Le cours sera également traduit en anglais et devrait être disponible au courant de l’hiver prochain.

Articles connexes
PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE