Tourisme et musique à l'honneur

Les deux jeunes pousses qui ont remporté le concours Oser innover ont modifié leurs projets pour tenir compte des impacts de la pandémie.

3 Décembre 2020 à 14H08

COVID-19: tous les articles
Toutes les nouvelles entourant la COVID-19 et les analyses des experts sur la crise sont réunies dans cette série.

Les deux jeunes pousses qui ont remporté le concours Oser innover ont modifié leurs projets pour tenir compte des impacts de la pandémie. Le projet Hôtel UNIQ, un service clé en main de village sous forme de tentes meublées et tout équipées initialement conçu pour les organisateurs de festivals, a été testé avec succès comme hébergement touristique l'été dernier, notamment dans la baie de Beauport.
Photo :Nyux Media

Hôtel UNIQ et Mixbus Studio ont remporté le concours Oser innover, qui s'est déroulé virtuellement le 2 décembre dernier sur la plateforme de webinaires de l'UQAM et sur Facebook Live. Organisé par le Vice-rectorat à la recherche, à la création et à la diffusion en collaboration avec le MT Lab, ce concours vise à encourager l’entrepreneuriat et l’innovation chez les étudiants et les diplômés de l’UQAM dans le domaine du tourisme, de la culture et du divertissement.

«Les milieux du tourisme, de la culture et du divertissement subissent de plein fouet les contrecoups de la pandémie et j'espère que les idées développées par les participants vont permettre de contribuer à leur relance», a souligné le vice-recteur à la Recherche, à la création et à la diffusion Christian Agbobli.

Hôtel UNIQ

Les diplômées Myriam Corbeil (B.A.A. gestion du tourisme et de l’hôtellerie, 2017) et Solène April (B.A.A. gestion du tourisme et de l’hôtellerie, 2017) sont les responsables du projet Hôtel UNIQ (pour Unité nomade insolite québécoise), un service clé en main de village d’hébergement sous forme de tentes meublées et tout équipées. Au départ, le projet avait été conçu pour répondre aux besoins des organisateurs de festivals et d'événements, mais avec la COVID, les deux entrepreneures l'ont adapté, proposant plutôt des villages d'hébergement en nature pour les touristes québécois. «Nous permettons aux Québécois de découvrir leur territoire, de reconnecter avec leur culture et de vivre dans un esprit de communauté. En plus, nous créons des partenariats avec des acteurs de la région où nous installons le village afin d'assurer une expérience complète et authentique», souligne Myriam Corbeil.  

Lors de la dernière saison estivale, leur concept d'hébergement éphémère a été testé avec succès dans les régions du lac Saint-Jean, du lac Taureau, des Jardins de Métis et de la baie de Beauport. «Nous avons constaté un intérêt marqué de la part des MRC désirant être propriétaires de leur propre village UNIQ ou d'entreprises de plein air souhaitant ajouter des unités de l’Hôtel UNIQ à leur offre», note la diplômée.

Mixbus Studio

La diplômée Isabelle Langlois (B.A. communication, journalisme, 2017) et le diplômé Jacob Pomerleau du Cégep de Drummondville ont conçu le projet Mixbus Studio: un autobus scolaire converti en studio d’enregistrement nomade qui fait la tournée des festivals au Québec afin de promouvoir la culture musicale, la création de vidéos et les talents émergents.

Puisque les 18 festivals auxquels ils devaient participer l'été dernier ont été annulés en raison de la pandémie, les deux entrepreneurs ont modifié leur projet. «Nous avons désormais deux autobus convertis en studio et en scène nomade clé en main», souligne Jacob Pomerleau. La scène est située sur le toit de l'autobus, tandis que le studio insonorisé multifonctionnel est installé à l'intérieur. Il peut servir d'espace d'enregistrement ou de loge pour les artistes.

Durant l'été, Mixbus Studio a produit 57 spectacles avec des artistes tels Louis-Jean Cormier, Sarahmée, Elisapie et Émile Bilodeau. «Parmi nos nouveaux clients, nous avions des municipalités, des maisons de disque et même des résidences pour personnes âgées», note Isabelle Langlois.

Mixbus Studio a également offert aux organisateurs de six festivals québécois d'enregistrer un concert dans un lieu extérieur enchanteur de leur région, avec spectateurs en présentiel et webdiffusion. Les deux entrepreneurs veulent maintenant se lancer dans la réalité virtuelle. «Nous souhaitons capter des prestations musicales en 360 degrés pour ensuite les géolocaliser sur le territoire québécois afin de créer un parcours de découvertes musicales à expérimenter en réalité virtuelle», explique Isabelle Langlois.

Une immersion au MT Lab

Cinq équipes finalistes ont participé au concours Oser innover. Chaque équipe devait s'exécuter virtuellement en trois minutes devant un jury composé de spécialistes en entrepreneuriat et en financement dans le domaine de l'innovation à Montréal – Florence Barbeau, gestionnaire du parcours d’accompagnement chez MT Lab; Anne-Marie Larose, p.-d.g. d'Aligo Innovation; et Thomas Martinuzzo, conseiller principal aux investissements – innovation des Fonds FTQ. L'événement était animé par Caroline Roger, directrice du Service des partenariats et du soutien à l'innovation (SePSI).

Les deux projets gagnants recevront un prix de 5 000 dollars. Ils auront également droit à une immersion au MT Lab, incluant l’accès à un espace de travail collaboratif et au réseau de partenaires de l’incubateur durant les mois de janvier et de février 2021, et un coaching par des acteurs clés de l’entrepreneuriat montréalais.

Un atelier virtuel

Durant la délibération du jury, le MT Lab a offert un atelier virtuel intitulé «MVP et premières validations du potentiel de l'idée de l'entrepreneur» (MVP signifie «produit minimum viable» dans le vocabulaire entrepreneurial). Cet atelier était animé par Benoît Vuignier, qui présentait l'accélérateur en plus d'effectuer une entrevue avec la fondatrice et chef de la direction de MySmartJourney, Isabelle Lopez. MySmartJourney fut l'une des jeunes pousses de la cohorte 2017-2018 du MT Lab.

PARTAGER