Encadrer les enfants du primaire

Un site propose des balises aux parents afin de favoriser le maintien des apprentissages de leurs enfants.

31 Mars 2020 à 13H38

Série COVID-19: tous les articles
Les nouvelles sur la situation à l'Université entourant la COVID-19 et les analyses des experts sur la crise sont réunies dans cette série.

Comment s'y retrouver parmi toutes les ressources disponibles et partagées en ligne? Le site offre des conseils et des balises.
Photo: Getty images

Interpellés par la crise de la COVID-19, les membres de la Chaire UNESCO de développement curriculaire ont voulu faire leur part. Ces experts en didactique ont décidé de mettre sur pied un site web pour aider les parents qui souhaitent favoriser le maintien des apprentissages de leurs enfants pendant la fermeture des écoles. Le site ne vise pas à ajouter des références ou des ressources, dont les parents sont déjà inondés sur les réseaux sociaux, mais à proposer des balises. Que doit-on prioriser? Combien de temps doit-on consacrer aux différentes matières? Quel type de stratégie ou d’outil doit-on utiliser?

Depuis le début de la crise, de nombreux groupes d’entraide pour les parents sont apparus sur les réseaux sociaux, comme Écoles fermées, parents sollicités (groupe d’entraide scolaire)Ressources pédagogiques et ludiques pour une quarantaine solidaire ou Kids-rantaine-19, qui offrent une foule d’outils et de références. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur vient également de mettre en ligne son propre site L’école ouverte, qui donne accès à un inventaire d’activités éducatives provenant de diverses sources.

Mais par où commencer? «Il peut être difficile pour les parents de se retrouver parmi toutes les ressources disponibles et partagées en ligne, indique Patrick Charland (Ph.D. éducation, 2008), professeur au Département de didactique et cotitulaire de la Chaire. Nous avons voulu leur offrir un certain nombre de conseils et de balises en mettant l’accent sur les priorités curriculaires.»

Mis en ligne jeudi dernier, le site Conseils pour les parents afin de favoriser le maintien des apprentissages de leur enfant s’adresse aux parents d’enfants du primaire. «Dans l’urgence, il était plus réaliste d’envisager la réalisation d’un site destiné aux enfants du primaire», remarque Patrick Charland. «Il faut aussi considérer le fait que les enfants du primaire sont moins autonomes et que cela met davantage de pression sur les parents», ajoute son collègue Olivier Arvisais (M.A. science politique/relations internationales, 2013), partenaire de la conception du site.

Combien de temps passer sur chaque matière?

Au-delà des conseils de base – présenter la durée des activités prévues pour la journée à l’enfant afin de le rassurer, établir une routine, respecter les fins de semaine, compiler les travaux dans un cahier ou un classeur, faire des pauses, rejoindre des groupes virtuels de parents, etc. –, le site fournit des recommandations temporelles quotidiennes : combien de temps passer chaque jour sur la lecture, l’écriture, les mathématiques, la résolution de problème et les activités physiques, selon les trois cycles du primaire.

« Nous avons mis l’accent sur tout ce qui est littératie, numératie, et sur l’importance de bouger. »

olivier arvisais,

Professeur au Département de didactique

«Nous avons mis l’accent sur tout ce qui est littératie, numératie, et sur l’importance de bouger, note Olivier Arvisais. C’est ce que nous pensons être l’essentiel pour le maintien ou la consolidation des apprentissages au primaire dans le but de favoriser le retour à l’école et réduire les impacts de cet arrêt. Il s’agit de choses qui sont assez faciles à mettre en place par les parents.»

Notions et compétences prioritaires

Le site est complémentaire à celui que le ministère de l’Éducation a mis en ligne lundi et qui offre des ressources classées par année scolaire. La différence, c’est que le site de la Chaire ne propose pas des ressources (ou très peu, à titre d’exemples). Il offre plutôt, pour chaque cycle et pour chaque matière abordée, des notions et compétences prioritaires à travailler, en suggérant des étapes et des questions à poser à l’enfant pour s’assurer de sa compréhension. 

« L’important n’est pas tant de faire l’école à la maison que d'assurer une certaine continuité dans les apprentissages pour qu’au final le parent puisse profiter de ce moment, avoir du plaisir, sans se mettre trop de pression ou en mettre sur l’enfant. »

Patrick Charland,

Professeur au Département de didactique

«L’important n’est pas tant de faire l’école à la maison que d'assurer une certaine continuité dans les apprentissages pour qu’au final le parent puisse profiter de ce moment, avoir du plaisir, sans se mettre trop de pression ou en mettre sur l’enfant, insiste Patrick Charland. Il faut se dire qu’il n’y a pas d’évaluations prévues et que les enseignants vont s’assurer de faire le rattrapage nécessaire quand l’école recommencera. Par contre, tout arrêter pour reprendre les apprentissages en mai, en juin ou en septembre, ce n’est peut-être pas une bonne idée.»

Le site a tout de suite connu une importante fréquentation. Partagé plus de 1000 fois sur les réseaux sociaux, il a suscité d’excellents commentaires. En plus de Patrick Charland et d’Olivier Arvisais, les professeurs Stéphane Cyr (mathématiques), cotitulaire de la Chaire UNESCO de développement curriculaire, et Tegwen Gadais (sciences de l’activité physique) ont collaboré à sa conception. Ce dernier a également publié ses conseils pour rester en forme et en santé avec les enfants pendant la période de confinement sur le site de La Conversation.

Les chercheurs s’interrogent sur la pertinence de proposer également un site pour les parents d’élèves du secondaire. À suivre!

PARTAGER