Santé mentale et pandémie

Aller mieux à ma façon, un outil conçu à l’UQAM, est choisi par le gouvernement du Québec pour aider à gérer l’anxiété, la dépression et la bipolarité.

9 Octobre 2020 à 14H56

COVID-19: tous les articles
Toutes les nouvelles entourant la COVID-19 et les analyses des experts sur la crise sont réunies dans cette série

Aller mieux à ma façon est un outil numérique permettant aux gens de se doter d'un plan d'autogestion de leurs difficultés.
Photo: Getty/Images

Dans le cadre du Plan d’action: services psychosociaux et services de santé mentale en contexte de COVD-19, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) recommande à la population la version web de l’outil Aller mieux à ma façon. Offert gratuitement, Aller mieux à ma façon vise à soutenir les personnes aux prises avec un trouble anxieux, dépressif ou bipolaire. Il est hébergé sur divers sites, dont ceux du gouvernement du Québec et du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.  

Aller mieux à ma façon a été créé à l’automne 2019 grâce à un partenariat entre le Laboratoire de recherche Vitalité de l’UQAM, dirigé par la professeure du Département de psychologie Janie Houle, le Centre de recherche de l’Institut universitaire de santé mentale de Montréal (CR-IUSMM) et l’organisme Revivre. Le site comporte désormais une version anglophone.

En avril dernier, au plus fort de la pandémie, le ministère de la Santé et des Services sociaux a mandaté l’IUSMM pour lui proposer des ressources en ligne associées à la santé mentale. C’est dans ce contexte qu’Aller mieux à ma façon a été retenu.  

«Cet outil permet aux gens de se doter d’un plan d’autogestion de leurs difficultés liées à l’anxiété, à la dépression ou à la bipolarité, explique Janie Houle. L’autogestion renvoie à une foule de petits gestes que l’on peut faire quotidiennement pour prendre soin de soi. Le site web présente plus d’une cinquantaine de stratégies proposées par des personnes qui se sont rétablies de leurs problèmes de santé mentale. On y trouve également un bottin comprenant une centaine de ressources.»

Aller mieux à ma façon se veut complémentaire aux traitements habituels comme la psychothérapie et la pharmacothérapie. On peut trouver toutes les informations sur cet outil en cliquant ici.

Nomination

Titulaire de la Chaire de recherche sur la réduction des inégalités sociales de santé et chercheuse au CR-IUSMM, Janie Houle a récemment été nommée présidente du Groupe de travail sur la santé mentale des populations du Réseau québécois COVID-Pandémie (RQCP), mis sur pied par les Fonds de recherche du Québec.

Le Groupe de travail a pour mandat d’identifier les éléments d’une stratégie de recherche en santé mentale des populations dans le cadre de la crise sanitaire, en fonction des plus récentes recherches et des données probantes. Il a été créé en collaboration avec les Fondations Philanthropiques Canada et la Fondation Trottier.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE