L'UQAM s'associe à Élo

La nouvelle plateforme vise à simplifier le mentorat dans le monde du travail.

15 Novembre 2018 à 12H10

Manon Poirier, directrice générale de l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, Lyne Maurier, directrice générale d'Academos, Catherine Légaré, présidente-fondatrice d'Academos, et Magda Fusaro, rectrice de l'UQAM. 
Photo: Benoit Rousseau

L'UQAM et l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) sont les deux partenaires bâtisseurs de la nouvelle application Élo, qui a pour objectif de simplifier le mentorat dans le monde du travail. «Former, innover, être à l’écoute de nos partenaires et favoriser le lien avec et entre nos diplômés est au cœur de notre mission. Tous nos diplômés ont dorénavant accès à une plateforme de mentorat professionnel grâce à Élo, une application novatrice dont les cofondatrices sont de fières diplômées de l’UQAM», s’est réjouie la rectrice Magda Fusaro, qui participait au lancement de la nouvelle application, le 14 novembre dernier.

Développée par la firme spécialisée Mirego et financée par PME Montréal, l’application Élo a été imaginée par Catherine Légaré (Ph.D. psychologie, 2005) et Lyne Maurier (B.A.A. gestion et intervention touristique, 1994), respectivement présidente-fondatrice et directrice générale d'Academos, un organisme qui accompagne les jeunes dans leur choix de carrière grâce à une application de mentorat virtuel. L'UQAM a d'ailleurs reconduit sa participation à la Coalition Academos pour la persévérance scolaire, dont l'objectif est de recruter des mentors parmi les membres de son personnel et au sein de son réseau de diplômés.

«Les 19 années d’expérience que Lyne Maurier et moi-même avons acquises chez Academos à offrir du mentorat virtuel aux jeunes pour les aider à trouver le métier de leurs rêves nous ont permis de développer une expertise terrain dans la gestion d’un programme de mentorat à grande portée», a mentionné Catherine Légaré.

«Élo a vraiment été conçue pour répondre aux besoins des nouvelles générations de travailleurs, a ajouté Lyne Maurier. Nous avons, par exemple, repensé la formule de mentorat traditionnelle afin de permettre aux utilisateurs de s’inscrire à la fois comme mentor et comme mentoré, parce que nous avons tous quelque chose à apprendre et à partager.»

L'application Élo permet aux organisations d’offrir à leurs membres une formule de mentorat où le partage des expertises est encouragé. Les professionnels peuvent ainsi entrer en contact avec d’autres personnes inspirantes afin d’accélérer leur développement de carrière, de gagner en autonomie dans leurs responsabilités et d’augmenter leur sentiment de compétence au travail.

Les utilisateurs n’ont qu’à soumettre leur profil; l’application leur propose ensuite des jumelages avec d’autres professionnels en fonction de leurs intérêts. Un accompagnement en continu est également offert aux utilisateurs afin que leur expérience mentorale soit des plus enrichissantes.

Les services d’Élo sont offerts à tous les types d’entreprises, qu’il s’agisse de PME ou de grandes entreprises, ainsi qu'aux organismes à but non lucratif, aux associations, aux universités et aux ordres professionnels.

Le Bureau des diplômés offre gratuitement un abonnement à tous les diplômés de l'UQAM. Il suffit de remplir le formulaire qui se trouve ici.

Pour en savoir plus sur l'application: www.elomentorat.com

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE