Carrières à suivre

Des diplômés de l'UQAM occupent des postes stratégiques et réalisent des choses remarquables dans toutes les sphères de la société: quelques noms à retenir.  

26 Mai 2020 à 16H25

Série Carrières à suivre

Après avoir géré le développement durable, les affaires publiques et gouvernementales, puis le marketing et les services à la clientèle, ensuite les dossiers réglementation, clients et communauté, et finalement l'exploitation, Stéphanie Trudeau (B.A. communication/relations publiques, 2001) poursuit son ascension chez Énergir (Gaz Métro), où elle a été nommée, en décembre dernier, vice-présidente exécutive, Québec, en plus de demeurer vice-présidente principale, clients et exploitation.

Martin Imbleau (LL.B., 1995), qui était vice-président principal, opérations, transport et développement des énergies nouvelles, chez Énergir, a suivi son ancienne patronne Sophie Brochu, nommée p.-d.g. d’Hydro-Québec en avril. Il entre en poste le 1erjuin comme vice-président, stratégies d’entreprise et développement des affaires. Martin Imbleau est également président du Conseil de direction de la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques depuis janvier 2018. Claudine Bouchard (M.B.A., 2008), qui est à l’emploi de la société d’État depuis 12 ans, a été nommée vice-présidente, évolution d’entreprise, en janvier dernier. Elle accède ainsi, comme Martin Imbleau, à la haute direction de l’entreprise. 

Denis Villeneuve (B.A. communication, 1992) a été sacré «cinéaste de la décennie» par la Hollywood Critics Association, lors d'une cérémonie qui a eu lieu à Los Angeles le 9 janvier dernier. L'an dernier, le cinéaste d'Incendies (2010) et de Blade Runner 2049 (2017) avait été honoré par l'Ordre national du Québec. En 2017, l'UQAM lui avait décerné un doctorat honorifique, 16 ans après lui avoir remis un prix Reconnaissance.

 

Stéphane Paquet (M.A. communication, 1996) a succédé à Hubert Bolduc (B.A. science politique, 1996)comme président-directeur général de Montréal International le 1er janvier dernier. Auparavant journaliste économique, puis délégué général du Québec à Londres, Stéphane Paquet œuvrait au sein de Montréal International depuis quatre ans, d’abord comme vice-président responsable de l’attraction des investissements étrangers dans le Grand Montréal, puis également comme responsable des organisations internationales depuis 2017. Plusieurs Uqamiens, dont la rectrice Magda Fusaro, siègent au conseil d’administration de Montréal International

Christian Agbobli (Ph.D. communication, 2006) a été nommé vice-recteur à la Recherche, à la création et à la diffusion de l’UQAM. Il entrera en poste le 13 juillet prochain. Professeur au Département de communication sociale et publique depuis 2006, il assume depuis 2017 la direction de ce département. Au fil des ans, il a exercé plusieurs fonctions au sein de la Faculté de communication, dont celles de vice-doyen à la recherche et à la création, de 2013 à 2014. Spécialiste de la communication internationale et interculturelle, Christian Agbobli est titulaire depuis 2018 de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement.

Éric Beauparlant (L.L.B., 1991) a été nommé juge à la Cour du Québec. Il exercera ses fonctions principalement à la Chambre de la jeunesse de Montréal. Après avoir commencé sa carrière au Centre communautaire juridique de Montréal, Éric Beauparlant a été embauché en 2002 au sein de la  Direction des poursuites criminelles et pénales, où il agissait depuis 2002 à titre de procureur en chef du Bureau des affaires de la jeunesse.

Alain Dumas(M.B.A., 2000), qui a travaillé pendant plusieurs années à la stratégie numérique d’entreprises comme IGA/Sobeys ou l’Aubainerie et qui est, depuis un an, conseiller d’affaires principal en stratégie numérique et commerce électronique à Inno-Centre, a été nommé directeur général de la plateforme Le Panier bleu, une initiative du gouvernement du Québec visant à soutenir le commerce local. Alexandre Taillefer, docteur honorifique de l’UQAM, ainsi que la diplômée Josée Perreault (B.Sc. urbanisme, 1985), vice-présidente principale chez Can-Am sur route, siègent également au conseil d’administration de la plateforme.

L’agent et producteur Jacques Primeau (B.A. communication, 1984), ancien président de l’ADISQ et ancien président du conseil du Partenariat du Quartier des spectacles, est devenu, en février dernier, directeur général de l'Équipe Spectra et de ses festivals, soit le Festival de jazz, les Francos, Montréal en lumière et Nuit blanche. En parallèle, Jacques Primeau continuera de diriger son entreprise Les Productions Jacques K. Primeau.

 

L’expert en gestion financière François Dauphin (M.B.A., 2005), chargé de cours à l’ESG UQAM depuis 2008 et directeur de recherche à l’Institut sur la gouvernance d’organisations privées et publiques (IGOPP) depuis 2014, accédera au poste de p.-d.g. de l’organisme à partir du 1erjuin 2020. Il prendra ainsi la relève de Michel Nadeau, directeur général de l’IGOPP depuis sa fondation, en 2005, et du professeur émérite de l’ESG UQAM Yvan Allaire, qui était président exécutif du conseil.

Une œuvre de l’artiste d’origine iranienne Leila Zelli (M.A. arts visuels et médiatiques, 2020) a été acquise par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) grâce à un nouveau fonds consacré aux artistes de la diversité, le fonds Marie-Solange Apollon. Le vidéogramme intitulé Le chant des oiseaux est présenté dans la nouvelle section Arts du Tout-Monde du musée.

 

 

C’est l’artiste d’origine haïtienne Manuel Mathieu (B.A. arts visuels et médiatiques, 2011) qui a eu l’idée du fonds Marie-Solange Apollon, créé en collaboration avec la Fondation du MBAM. Manuel Mathieu est le premier artiste canado-haïtien à avoir intégré la collection du Musée, en 2018. Il y présentera cette année sa première exposition solo, Manuel Mathieu: survivance.Le lancement devait avoir lieu à la fin avril et a été reporté à cause de la pandémie. On pourra voir l’exposition du 19 septembre 2020 au 28 mars 2021.

 

À l’emploi de la compagnie d’énergie renouvelable Boralex depuis quatre ans, Julie Cusson (M.Sc. économie, 2000) a acquis le titre de vice-présidente, affaires publiques et corporatives, en septembre dernier. En décembre, elle a été nommée dans le Top 10 de L’effet A, une initiative visant à soutenir l’engagement professionnel des femmes et à fournir des modèles d’ambition féminine.

 

 

Une autre diplômée fait partie du palmarès de L’effet A. Auparavant vice-présidente aux communications, affaires gouvernementales et relations avec les autochtones chez Hydro-Québec, Élise Proulx (B.A. communication/relations publiques, 2001; M.B.A., 2005) est devenue, en mars dernier, vice-présidente exécutive, affaires publiques, communication et cheffe de cabinet chez Ivanhoé Cambridge.

 

Stéphane Forget (M.B.A., 2010) a occupé diverses fonctions pour la Ville de Montréal, la STM, Radio-Canada, le gouvernement du Québec et le milieu associatif avant d’entrer au service de la Fédération des chambres de commerce du Québec en 2014, où il a été nommé p.-d.g. en 2016. Il occupe, depuis décembre dernier, le poste de vice-président principal, affaires coopératives, institutionnelles et développement durable, chez Sollio Groupe Coopératif (le nouveau nom, depuis février, de La Coop fédérée), un leader de l’industrie agroalimentaire canadienne qui compte plus de 122 000 membres à travers le pays, 22 000 employés et trois divisions: Olymel, Sollio Agriculture et BMR.

Habituée des prix internationaux, l’illustratrice Isabelle Arsenault (B.A. design graphique, 2002) s’est distinguée une fois de plus. Son album La quête d’Albert (La Pastèque) a remporté un prix au prestigieux Festival de la bande dessinée d’Angoulême. L’album a obtenu le Prix des Écoles 2020. Ce sont les enfants de quatre écoles d’Angoulême qui élisent ce lauréat, parmi une liste de cinq œuvres présélectionnées.

 

De nombreux diplômés ont été récompensés lors de la remise des prix de journalisme Judith-Jasmin, en novembre dernier. On retrouve parmi eux Michèle Ouimet (M.A. histoire de l'art, 1980), de La Presse, qui a remporté le prestigieux prix Hommage; Simon Coutu (B.A. communication/journalisme, 2010), de Vice Québec/Télé-Québec, lauréat dans la catégorie Grand Reportage pour «Cannabis illégal», ex æquo avec Pasquale Turbide (B.A. communication, 1993) et son co-lauréat de Radio-Canada pour «DPJ: vue de l’intérieur ou l’enquête inattendue»;Thomas Deshaies (M.A. science politique/relations internationales, 2016), de Radio-Canada Abitibi-Témiscamingue, lauréat dans la catégorie Médias locaux et régionaux (format court) pour son dossier «Arsenic à Rouyn-Noranda»; Julie Dufresne (B.A. communication/journalisme, 2001), de Radio-Canada, co-lauréate dans la catégorie Affaires et Économie pour «Vols à haut risque (Bombardier)»; Hugo Joncas (B.A. communication/journalisme, 2001), du Journal de Montréal, co-lauréat  dans la catégorie Enquête pour la série «Manquements éthiques et prêts douteux à la Caisse de dépôt»; et Ariane Lacoursière (B.A. communication/journalisme, 2005), de La Presse, co-lauréate dans la catégorie Sports pour l'article «Marathon de Montréal: autopsie d’un cafouillage».

Le designer graphique Julien Hébert (B.A. design graphique, 2014) a reçu un prix dans le cadre du concours international de publicité Young Guns 17, qui récompense les jeunes créateurs professionnels de moins de 30 ans. Le designer a obtenu le prix dans la catégorie Graphic Designer. Les juges ont particulièrement apprécié son approche centrée sur la typographie à la fois ludique et raffinée. Parmi les pièces de son dossier, on remarque la conception d’une série de timbres sur l’année du coq réalisée pour Postes Canada et l’affiche de l’exposition sur Leonard Cohen présentée au Musée d’art contemporain, A Crack in Everything. Julien Hébert travaille actuellement pour l’agence Principal.

La scénographe et chargée de cours à l’École supérieure de théâtre Danièle Lévesque (B.Mus., 1993) a reçu le prix Walter-Carsen. Décerné par le Conseil des arts du Canada, ce prix reconnaît le haut niveau d’excellence artistique et la carrière exceptionnelle d’un artiste professionnel canadien en musique, en théâtre ou en danse.

 

 

Marco Iadeluca (B.A.A. 1998), qui a consacré sa carrière au sport universitaire, a été nommé entraineur-chef des Carabins de l'Université de Montréal en février dernier. L’entraîneur avait travaillé pour l’équipe de 2011 à 2018, entre autres comme assistant entraîneur-chef et comme responsable de l’encadrement académique des joueurs. Il travaillait depuis 2018 comme responsable des sports, assistant entraîneur-chef et coordonnateur offensif du Phénix du Collège André-Grasset.

La conteuse et marionnettiste Nadine Walsh (B.A. art dramatique, 2000) a remporté le Grand Prix Charles-Cros 2019, dans la catégorie Parole enregistrée et création sonore, pour le livre-CD Sacré chœur de Gilgamesh (Planète rebelle). L’Académie Charles-Cros de Paris récompense le milieu du disque et du DVD. Le récit de Nadine Walsh est inspiré de l’Épopée de Gilgamesh, considérée comme la première histoire écrite de l’humanité.

Geneviève Pettersen

Geneviève Pettersen (B.A. sciences des religions, 2005) a remporté le Prix des libraires du Québec Jeunesse dans la catégorie Bande dessinée pour l’album 13e avenue, Tome 1 (La Pastèque), qui raconte l’histoire d’un ado déraciné de son Saguenay natal et transplanté à Rosemont.Dans la catégorie 0-5 ans, Maude Nepveu-Villeneuve (M.A. études littéraires, 2013) a reçu le prix pour l‘album Simone sous les ronces (Éditions Fonfon), où elle aborde le sujet de l’angoisse de façon ludique.

 

Marie-Christine Jeanty

Marie-Christine Jeanty (B.A. communication, 2015), qui siège au Conseil interculturel de Montréal depuis janvier 2018, a été nommée vice-présidente de l’organisme en décembre dernier. Plusieurs autres Uqamiens font partie du Conseil, dont le professeur du Département de sciences des religions Frédéric Dejean et les diplômés Juste Rajaonson (Ph.D. études urbaines, 2017), François Fournier (Ph.D. sociologie, 1992), Cécile Deschamps(B.T.S., 1982), Fanny Guérin (M.A. communication internationale et interculturelle, 2015) et Stendolph Ismael (B.A.A. sciences comptables, 2012).

Carole David (M.A. études littéraires, 1986) a obtenu le Grand Prix du livre de Montréal 2019  pour son recueil de poésie Comment nous sommes nés (Les Herbes rouges). La poète et romancière a reçu une bourse de 15 000 dollars de la Ville de Montréal.

 

 

 

La directrice générale d’Arprim, Emmanuelle Choquette(B.A. arts visuels et médiatiques, 2010; M.A. histoire de l’art, 2019), a remporté le prix Ardi pour le projet À l’affiche, mené en partenariat avec l’École des arts visuels et médiatiques. Les prix Ardi soulignent l’audace et l’innovation philanthropiques d’une personne de 40 ans et moins de la relève d’affaires et d’une ou d’un gestionnaire de 40 ans et moins oeuvrant dans un organisme culturel ayant un budget de moins de trois millions de dollars. Depuis cinq ans, le projet À l’affiche soutient financièrement Arprim, centre d’essai en art imprimé, en offrant des bourses à des étudiants en arts de l’UQAM qui impriment en sérigraphie des œuvres signées par des artistes actuels.

Toutes les nominations et distinctions des diplômés de l'UQAM qui sont portées à l'attention du Bureau des diplômés sont annoncées dans son bulletin ainsi que sur le site du Bureau, dans la section Nouvelles des diplômés.

PARTAGER
COMMENTAIRES 0 COMMENTAIRE