COVID-19 et éducation

Des journées d'étude aborderont les impacts de la pandémie sur les modes d'apprentissage et la santé mentale des élèves et des enseignants.

18 Mai 2021 à 17H34

COVID-19: tous les articles
Toutes les nouvelles entourant la COVID-19 et les analyses des experts sur la crise sont réunies dans cette série.

Les défis posés par la pandémie ont révélé des fragilités importantes, tout en témoignant de l’ingéniosité des milieux scolaires pour les affronter. Photo: Getty Images

La pandémie de COVID-19 a mis le système d’éducation à rude épreuve: effectifs enseignants et de personnel réduits, modifications au calendrier scolaire et aux évaluations, nouvelles directives sanitaires à appliquer. Les défis posés par la pandémie ont révélé des fragilités importantes, tout en témoignant de l’ingéniosité des milieux scolaires pour les affronter.

Deux demi-journées d’étude virtuelles organisées par le Centre d’études sur l’apprentissage et la performance (CEAP UQAM) aborderont ces enjeux. L’inscription est gratuite. «Plus de 300 personnes du Québec, de France, d’Algérie, de Roumanie, de Grèce et du Liban sont inscrites à chacun des événements jusqu’à présent, souligne Isabelle Gauvin, professeure au Département de didactique des langues et directrice du CEAP UQAM. Ces personnes proviennent à la fois des milieux de la recherche et de la pratique.»

Système d’éducation et modes d’apprentissage

La première demi-journée, qui se tiendra le 21 mai, de 9 h à 12 h, portera sur la pandémie, le système d’éducation et les modes d’apprentissage. La journée débutera par une conférence de Patrick Charland et Olivier Arvisais, professeurs au Département de didactique, qui dévoileront les résultats d’un projet visant à évaluer les impacts de la COVID-19 sur le milieu scolaire. Le projet a été réalisé en partenariat avec le ministère de l’Éducation et le ministère de l’Enseignement supérieur. Les doctorants en éducation Marie-Hélène Bruyère et Yannick Skelling-D. participeront également à la conférence.

Une table ronde sur les impacts de la pandémie sur les modes d’apprentissage suivra. L’enseignante Marie-Ève Lévesque parlera de son expérience d’animatrice de La classe en ligne ; le directeur des relations extérieures d’Alloprof Marc-Antoine Tanguay discutera de l’utilisation de la plateforme qui a explosé durant la pandémie ; la professeure de l’UQTR Nadia Rousseau abordera l’expérience scolaire des jeunes du secondaire; et le professeur du Département de psychologie Dave Saint-Amour parlera de ses interventions médiatisées en lien avec la «fatigue Zoom».

On peut s’inscrire à la journée du 21 mai sur le site de l’événement.

Pandémie et santé mentale

La seconde demi-journée, qui aura lieu le 28 mai, de 9 h à 12 h, portera sur les effets de la pandémie sur la santé mentale du personnel enseignant et des élèves.

Trois conférences sur ce thème seront données par Carla Barroso da Costa, professeure au Département d’éducation et pédagogie, Julie B. Leclerc, professeure au Département de psychologie, Lysandre Bourguignon et Méliza Gagnon, doctorantes en psychologie, Alessia Negrini, chercheuse en santé psychologique au travail à l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail sur la santé mentale, et Nathalie Loye, professeure à l’Université de Montréal. «Les recherches ont démontré un état de fatigue et de découragement, mais aussi de la résilience de la part des enseignantes et des enseignants», mentionne Isabelle Gauvin.

On peut s’inscrire à la journée du 28 mai sur le site de l’événement.

Sujets chauds en éducation

Le CEAP a organisé plusieurs conférences virtuelles sur des sujets chauds en éducation au cours des dernières années. «La conférence sur l’évaluation des apprentissages en ligne a réuni plus de 500 personnes en octobre 2020», précise Isabelle Gauvin. D’autres événements sur l’apprentissage des sciences et les données probantes en éducation ont également été courus.

Une journée d’étude sur les neurosciences cognitives en éducation est prévue pour le printemps 2022.

PARTAGER